fbpx
pensées limitantes et journal
Développement personnel,  Journalyse

Repérer et transformer ses pensées limitantes grâce au journal

Qui ne s’est jamais convaincue, face à une belle opportunité, que « Ce n’est pas pour moi, je n’y arriverai jamais » ? Nous sommes toutes conditionnées par notre passé, notre éducation, nos blessures. Consciemment ou non, et souvent de manière irrationnelle, nous perdons des chances de réaliser nos plus beaux rêves. Les pensées limitantes se traduisent de bien des manières, entre la procrastination, le manque d’estime de soi, la peur de l’échec ou celle de se lancer sans que tout soit parfait. Mais ces freins ne sont pas une fatalité ! Les croyances limitantes peuvent être déconstruites pour faire de votre futur une réalité épanouie où tout est possible. Et pour cela, quoi de plus puissant que le journaling ? La force du journal d’analyse est de vous aider à remonter à la source de vos fausses certitudes, à les comprendre et à ancrer de nouvelles croyances positives. Voyons comment dire adieu à vos pensées limitantes et œuvrer pour votre réussite avec un carnet et un stylo !

Que sont les pensées limitantes ?

Les pensées limitantes, que l’on connaît aussi sous le nom de croyances limitantes, sont des freins psychologiques qui nous empêchent de nous réaliser pleinement. « Tu n’es pas capable », « C’est trop difficile, je n’y arriverai pas », « Tu n’as pas les compétences », « Je ne suis pas assez bien pour lui/elle »… Nous avons toutes déjà entendu ces mots se glisser à notre oreille. D’ailleurs, au lieu de se parler à la première personne, on entend souvent un « tu », comme si un être maléfique (ou la voix d’un proche mal intentionné) nous dissuadait d’agir. Un autre moi pas très sympa !

Loin d’être basées sur des faits réels et objectifs, ce sont plutôt des constructions du mental. Tenaces, elles sont suffisamment ancrées en nous pour que notre cerveau les catalogue comme une vérité… Et ces acquis, qui n’ont rien de factuel, s’invitent généralement lorsque nous souhaitons nous lancer dans un nouveau projet ou juste sortir de la fameuse zone de confort. Un changement se profile à l’horizon ? Une envie de reconversion, une opportunité professionnelle ? Un rêve un peu fou à réaliser ? Tout cela est immédiatement classé comme totalement impossible à réaliser. Les pensées limitantes s’invitent à la fête pour finir de briser nos espérances en menus morceaux… Et ce sont des dizaines de chances de vivre notre vie idéale qui nous passent sous le nez. 

Bref, les pensées limitantes sont de véritables parasites qui peuvent nous couper les ailes, si on leur laisse la possibilité d’agir. Or, ce qu’on veut, c’est développer sa confiance en soi : avec le journal, c’est tout à fait possible !

Quelle est l’origine de nos croyances limitantes ?

D’où viennent-elles, ces croyances limitantes au pouvoir presque illimité ? Eh bien, de nombreux héritages issus du passé… 

Au premier rang, on retrouve l’éducation au sens large, à travers les limites et les jugements qui ont pu, lors de notre construction, être prononcés par des figures d’autorité. Cela peut être des reproches, des jugements de valeur ou des empêchements que nous avons fini par intégrer comme des vérités sur ce que nous sommes. Un enfant à qui on a répété qu’il était « nul à l’école » va grandir et se construire en pensant qu’il ne pourra jamais réussir sa vie. Ce sont également nos expériences vécues qui fabriquent ces schémas bloquants dans notre inconscient. Un trauma, un échec, une rupture peuvent nous fragiliser et créer en nous un réflexe d’autosabotage.

L’héritage social et culturel a lui aussi une forte influence sur le développement de certaines pensées limitantes. Les femmes en ont d’ailleurs fait les frais. Et jusqu’à récemment, nous tenions pour acquis de n’être, entre autres, pas faites pour certaines fonctions, ni capables d’avoir une vie professionnelle ambitieuse ou épanouie… Et tout un tas d’autres freins qui n’avaient pas leur origine dans des données objectives. On peut aussi développer des pensées limitantes par rapport à l’argent.

Enfin, on hérite sans le vouloir d’une sorte de transfert des croyances des uns sur les autres. Certaines personnes peuvent prendre des décisions pour vous, pensant bien faire… et vous êtes automatiquement bridée ! Un exemple : ne pas vous proposer tel super poste parce qu’on sait que vous aimez privilégier votre vie de famille. Un autre exemple récurrent : ce réflexe de l’école consistant souvent à appeler la maman en cas de problème, car elle saura mieux, elle, ou pourra se libérer plus facilement. Les pensées limitantes nous impactent, et ce, même quand ce ne sont pas les nôtres.

Quelques exemples de vilaines pensées limitantes

Évidemment, ces croyances ne se manifestent pas toujours de manière consciente. Notre cerveau va développer de nombreuses petites stratégies pour nous obliger à rester bloquée et surtout, surtout ne pas oser se lancer ! La science classe ces vilaines croyances limitantes en 3 catégories : l’impuissance, le désespoir et la dévalorisation.

Voici quelques exemples de pensées limitantes, facilement identifiables lorsqu’elles se manifestent :

  • syndrome de l’imposteur (je n’ai pas les compétences requises, ils vont le voir) ;
  • peur de l’échec (je n’y arriverai jamais) ;
  • peur de la réussite (je vais être submergée et je ne saurais pas gérer) ;
  • faible estime de soi (je suis nulle / moche / incapable d’y arriver, etc.) ;
  • attente du moment idéal pour se lancer (spoiler : il ne vient jamais) ;
  • absence de mérite (je n’accepte pas la reconnaissance des autres) ;
  • perfectionnisme (si ce n’est pas parfait, je ne me lance pas) ;
  • procrastination (j’attends l’ultime limite avant de me lancer) ;
  • victimisation (c’est tout le temps de ma faute), etc.

Bien sûr, la liste des croyances limitantes est encore longue, mais ce qui nous intéresse ici, c’est de savoir les repérer et de leur faire la peau avant qu’elles aient la nôtre ! Et pour cela, notre meilleur allié, comme toujours, c’est le journal intime. 

Comment identifier les croyances limitantes dans son journal ?

Il y a plusieurs manières d’identifier vos pensées limitantes à travers le prisme de votre journal. 

La première consiste à faire dans son journal la liste de ses peurs. C’est une des nombreuses techniques que je donne dans la Boîte à Outils du Journalyste : parmi les thématiques, j’y aborde la libération de la peur et de la négativité ! L’objectif de cette liste, c’est de repérer vos plus grandes peurs (commencez par 3). En effet, c’est souvent la peur (parfois irrationnelle) qui est à l’origine de nos blocages… 

Pour chacune de ces peurs, vous allez ensuite écrire comment vous pourriez éviter ce mauvais scénario, puis définir toutes les solutions que vous pourriez quand même appliquer. Cette méthode permet de dédramatiser : poser des mots rend l’horreur bien moins horrible ! Demandez-vous ce que vous gagneriez et ce que vous perdriez à oser agir malgré votre peur. 

La seconde technique de journaling pour identifier vos pensées limitantes est de noter durant 5 minutes tout le négatif que vous pensez de vous. Cherchez ensuite, pour chaque vilaine pensée, sa cause et son origine.

Vous pouvez également appliquer la technique des 5 pourquoi, qui vous aide à remonter à la racine de vos blocages. Lorsque vous êtes confrontée à une problématique, demandez-vous pourquoi (par exemple, pourquoi je procrastine toujours dans telle activité ?). Notez votre réponse, puis demandez-vous de nouveau pourquoi cette réponse, et ainsi de suite, 5 fois. Lorsque la véritable raison de votre problématique ressort à la toute fin, vous pouvez vous demander comment la résoudre ! 

La 4ème méthode, plus approfondie et qui a fait ses preuves de manière scientifique, c’est celle de l’écriture expressive. Une écriture thérapeutique qui soulage et permet d’évacuer de vieux traumas. L’article dédié à l’écriture expressive vous attend ! 

La dernière méthode s’applique si vous écrivez quotidiennement (ou presque) quelques pages… C’est en passant par l’étape de la relecture de votre journal que, telle Sherlock, vous allez partir à la recherche d’expressions récurrentes. Je vous invite à repérer :

  • les « jamais, toujours, tout le temps, à chaque fois » qui dénotent une forme de fatalité ;
  • les « il faut, je dois, il vaut mieux que » qui vous empêchent d’agir ;
  • les « tout le monde, les autres, personne, on » derrière qui vous vous cachez ;
  • les « trop, pas assez » qui vous limitent ;
  • les « pas possible, pas capable, pas pouvoir » qui vous bloquent ;
  • les « oui, mais… » qui posent des objections à vos envies.

Transformer nos pensées limitantes grâce au journaling

Maintenant que vous avez repéré tous les indices et que le travail est entamé, voici quelques pistes pour transformer ces pensées limitantes en solutions et pensées positives !

Première méthode : s’atteler à ne jamais laisser une problématique sans tentative de résolution. À chaque fois qu’une pensée négative surgit, ayez le réflexe de la noter dans votre journal et de chercher comment y remédier. Comme pour la technique des pourquoi, demandez-vous « comment ? » plusieurs fois d’affilée, si vous sentez que vous émettez beaucoup d’objections. Vous pouvez aussi écrire chaque jour sur votre blocage, jusqu’à ce qu’il vous paraisse beaucoup moins paralysant. 

La deuxième technique pour transformer vos pensées limitantes est l’une de mes préférées, décrite dans cet article : la lettre à votre future moi. Dans ce courrier que vous allez écrire en vous projetant 1 an 5 ou 10 ans en avant, c’est le moment de rêver. Comment vous voyez-vous dans cette future vie idéale ? Dans ce courrier écrit à la main et au présent, vous allez le droit (l’obligation !) de voir très grand : meilleure vie perso, meilleure carrière, maison de vos rêves… L’idée de la lettre à mon futur moi et de la visualisation écrite est de vous connecter fort à cette personne que vous serez pour que vous ayez envie, désormais, de prendre les meilleures décisions pour elle. Dans la même optique, vous pouvez vous lancer dans l’écriture d’un journal de manifestation.

Enfin, sachez qu’il est possible de reprogrammer son cerveau, un outil très malléable ! Tout comme il a été conditionné par de vieilles croyances, vous pouvez lui en inculquer des nouvelles. Pour cela, il faut qu’une nouvelle habitude soit ancrée (et encrée dans votre journal !) durant au moins 21 jours. Vous pouvez ainsi rédiger chaque jour une liste de croyances positives, ou encore tester ma méthode des affirmations 3D. Cette technique, que j’ai mise au point, est imparable pour changer son état d’esprit, faire sauter ses blocages et changer le cours de sa vie ! Je vous l’explique dans cet article.

Envie d’être guidé·e pas à pas ?

📣 Je viens d’ouvrir les portes de mon programme phare pour quelques jours : Journalyse d’une Vie (Réussie!) Au sein de cet accompagnement en ligne, je vous guide à travers ma méthode en 4 étapes pour analyser, explorer et transformer votre vie, page après page.

Grâce à une structure claire et l’utilisation de techniques d’écriture ciblées, je vous aide pas à pas pour faire évoluer votre réflexion de manière cohérente et aller à chaque fois un cran plus loin dans la compréhension de vous-même.

Votre parcours introspectif 4 Étapes Clés pour une vie réussie :

  • 1️⃣ Évaluer Votre Présent : Prenez conscience de votre situation actuelle et gagnez une clarté inestimable. Une étape cruciale pour comprendre où vous êtes et préparer le terrain pour le changement. 🌟
  • 2️⃣ Visualiser Votre Futur : Libérez votre imagination pour créer une version idéale de votre vie. Une étape libératrice qui vous permet de rêver grand et de redéfinir vos objectifs. 💭
  • 3️⃣ Désencombrer Votre Passé : Examinez votre passé pour identifier les blocages. C’est une étape transformatrice pour vous libérer des contraintes de votre histoire. 🔗
  • 4️⃣ Orienter Votre Vie : Enfin, déterminez des actions concrètes pour avancer vers vos objectifs. Cette étape vous aide à aligner vos actions quotidiennes avec votre vision globale. 🚀

Chaque étape est conçue pour vous guider vers une vie qui reflète qui vous êtes vraiment et vous remplit de confiance et d’épanouissement dans chaque aspect de votre vie.

Des centaines de personnes ont déjà suivi cette méthode et ont expérimenté un changement profond et durable dans leur façon de penser et de vivre. 🙌 Si vous désirez nous rejoindre pour faire ce voyage introspectif, je serais très heureuse de vous accueillir ! Rendez-vous ici pour découvrir le programme en détail, l’accompagnement, les bonus, les avis des membres sur la page dédiée

⏰ Les inscriptions sont ouvertes jusqu’à DIMANCHE 4 FÉVRIER minuit, mais les places sont limitées !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.