fbpx
Pourquoi relire ses anciens journaux
Développement personnel,  Journalyse

Pourquoi relire ses anciens journaux est important

Si, lorsqu’on dépose ses pensées et ses sentiments sur le papier, l’acte d’écriture en lui-même est souvent cathartique, relire ses anciens journaux rend l’expérience encore plus intéressante et gratifiante.

Déjà, ouvrir un journal dont les pages ont été noircies par des moments de vie, a quelque chose de magique en soi : ce sont les mots, c’est la graphie, ce sont les souvenirs. Tous ces éléments réunis ensemble face à vous et abracadabra, vous voilà transportée dans le temps.

Oublier est naturel, voir inévitable. À moins d’avoir la chance d’être dotée d’une mémoire exceptionnelle, les détails du passé s’évaporent en chemin. Pourtant, ils sont des trésors d’informations pour comprendre notre présent et orienter notre futur dans la bonne direction.

Relire ses anciens journaux pour s’attarder uniquement sur le passé ne sert à rien, mais revenir sur ce qui a été avec un esprit ouvert et curieux est un exercice totalement différent. C’est en relisant ce que nous avons écrit que nous pouvons évaluer le chemin parcouru, mettre le doigt sur certains schémas de pensées négatifs et prendre tout simplement conscience de notre évolution.

À quelle fréquence faut-il relire ses anciens journaux ?

La relecture de ses écrits vient bien souvent d’une envie soudaine, initiée par exemple par un souvenir qui refait surface, et dont on souhaite vérifier les détails. Cela peut être aussi guidée par notre intuition lorsqu’une période de changement intérieur se fait sentir.

Mais pour profiter pleinement des bienfaits que la relecture nous apporte, j’aime personnellement structurer la fréquence mes rendez-vous.

  • Chaque dimanche, je m’accorde ce que j’appelle une session bilan (que les membres de mon programme Journalyse connaissent bien !). Je relis ici les entrées de ma semaine pour en faire le point, puis ajuster mes objectifs pour celle à venir.
  • À la fin de chaque mois, je passe en revue mes 4 sessions bilans ainsi que la liste mensuelle de mon journal de gratitude. Cela m’aide à avoir une meilleure vision d’ensemble et me permet de l’évaluer plus facilement.
  • L’intérêt supplémentaire à ces bilans réguliers est qu’ils vont m’aider à profiter plus encore de ma relecture annuelle. Car il peut devenir fastidieux, lorsqu’on écrit tous les jours, de passer en revue une année entière. Ainsi, chaque session bilan agit finalement comme la ponctuation de mon récit et donne de la lisibilité à l’ensemble.

Plus la période de relecture est large, plus il peut être intéressant d’utiliser certaines techniques pour approfondir son introspection. Une date anniversaire est par exemple un moment idéal pour faire une “liste des 100 choses que j’ai accomplies quand j’avais … ans”. Ou encore pour s’écrire une lettre à “moi + 1 an“, dans laquelle on partage tout ce que l’on espère accomplir ces 12 prochains mois. La lecture de celle-ci prévue pour l’année suivante sera à coup sûr l’occasion de replonger dans ses derniers journaux!

Et vous, prenez-vous l’habitude de relire vos anciens journaux?


Pour aller plus loin

Relire ses anciens journaux

“Une vie sans examen ne vaut la peine d’être vécue”.

Socrate

Si vous souhaitez approfondir vos sessions d’écriture ou tout simplement découvrir différentes techniques ciblées, la boîte à outils du Journalyste vous guidera pas à pas dans votre introspection. À découvrir ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez mon guide gratuit pour bien démarrer votre journal -->